La Vénus d’Arles.

Et oui, la Vénus de Milo n’est pas la seule source d’inspiration, il y a aussi celle d’Arles, qui, nous pensons, aurait inspiré Pistoletto pour son œuvre « Vénus off rags » ou en français, « Vénus de chiffons« . Comme pour la Vénus de Milo, nous avons voulu vous donner des informations sur cette Vénus, donc voici quelques sites :

> Tout d’abord, le lien de la page du Louvre, sur la Vénus d’Arles. Nous avons la chance d’avoir sept liens, qui nous dirigent sur des photos de la Vénus sous différents angles : profil gauche, profil droit, vue de dos… Comme pour la précédente Vénus, le Louvre nous offre un petit cartel avec une brève description (cela peut servir à compléter les autres liens). Des liens nous renvoient aussi vers des sujets pouvant se relier à notre recherche comme les notices de la Vénus de Milo, de l’Aphrodite de Cnide et de la tête féminine de la Vénus. On nous donne également les « coordonnées » de la place de la Vénus au sein du musée « Denon, rez-de-chaussée, salle 31. » Cette description fait partie, comme la précédente, de la base des œuvres exposées du Louvre.

> Ensuite, cette page, est un  »mini-site » du Louvre. Dans la section « Histoire », on nous propose d’en savoir plus sur les dieux et déesses représentés par le célèbre artiste, Praxitèle. Parmi les dieux concernés, on peut y retrouver la Vénus d’Arles, qui fait l’objet d’une approche archéologique, pour mieux comprendre les enjeux de sa restauration et de sa restitution. L’auteur de cette approche est Fabrice Denise, responsable du Service des Publics, Musée de l’Arles et de la Provence antiques. Il cite à la fin, dans une bibliographie, six ouvrages, qui nous permettent d’en savoir plus si on le désir. De plus, un fichier PDF est mis à notre disposition.

> Pour continuer, voici un lien qui n’est autre qu’un site d’archives portant sur la Vénus d’Arles. Nous y retrouvons des informations comme son contexte de découverte, son transport jusqu’à Versailles (condition etc.), le débat dont elle a fait l’objet… Nous avons aussi l’occasion de voir deux croquis de la déesse, un plan, et les couvertures des ouvrages qui parle du phénomène sur la Vénus (concernant son authenticité par exemple). A la fin, une bibliographie pour plus d’informations. Nous n’avons aucune information sur l’auteur de cette page.

> Et enfin, pour terminer, un  ouvrage qui est issu du portail de revues et d’ouvrages, Persée. C’est un ouvrage qui se nomme Note sur la Vénus d’Arles, et qui est le numéro 8 d’une série qui est issue des Compte-rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles lettres. Cet ouvrage a été écrit par M. Jules Formigé, architecte diplômé et publié en 1911. Ces écrits se décomposent en deux parties : Moulages exécutés avant la restauration de la statue et Etat actuel de la statue. Cependant, quand on clique sur le lien nous n’accédons pas à l’ouvrage, il faut donc taper le nom dans la barre de recherche pour le trouver (= Note sur la Vénus d’Arles).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :